Partager sur FB Me contacter
Papa et chômeur Mon expérience jusqu'ici …
Journal
Conseils pour annoncer son futur chômage à ses enfants

Annoncer le chômage à ses enfants

Article #2 dans Journal
Publié le 25 novembre 2019

Pas facile d'annoncer à son fils, sa fille, ou ses enfants que papa va bientôt se retrouver au chômage... Lorsque j'ai décidé d'en parler à ma fille de 4 ans et demi, je ne savais pas vraiment quoi dire, et peut-être que mon vécu pourra aider d'autres pères ou mères de famille?

L'annonce du chômage à ses enfants

Pour vous mettre en situation, sachez que ma fille a 4 ans et demi, ou du moins avait 4 ans et demi lors de cette annonce difficile. A cet âge là, on ne sait pas vraiment ce qu'est le chômage (en principe). Il s'agit donc d'une part d'expliquer ce qu'est le chômage, d'autre part d'annoncer que papa ne va plus travailler, et finalement d'essayer de ne pas projeter ses propres angoisses sur son petit bout de chou...

Je ne saurai plus vous dire les mots exacts que j'ai utilisé. J'ai commencé par prendre ma fille à part, dans un endroit calme, et je lui ai annoncé que nous allions parler, elle et moi. En premier lieu, je lui ai demandé "tu te souviens où papa travaille"? Car oui, elle avait l'habitude de venir me chercher de temps en temps à la sortie de mon entreprise. Suite à sa réponse, j'ai expliqué que "le travail de papa est devenu difficile", et que j'allais arrêter pour travailler "à la maison".

Une fois assuré que ma fille avait bien compris, j'ai alors fais mon maximum pour positiver la situation: j'allais désormais la voir plus souvent, je pourrai l'amener à l'école et retourner la chercher, nous pourrions nous faire plus de choses ensembles. Je lui ai alors demandé si elle avait des questions.

Ne pas dramatiser

De mon point de vue, l'important était de ne pas dramatiser la situation, sans pour autant cacher que ce n'était pas une période facile. Après tout, ma fille avait bien vu que ça n'allait pas fort, autant pouvoir lui permettre de mettre des mots sur ce malaise qu'elle avait ressenti avec son papa. Pour résumer, j'ai donc préféré aller à l'essentiel sans m'attarder.

Etait-ce la bonne méthode? Difficile à dire s'il existe même une méthode idéale pour annoncer le chômage à ses enfants. Quel a été le résultat? Ma fille semble avoir compris (à sa manière) la situation, et s'est même réjouie que son papa soit plus souvent présent à la maison, et puisse la conduire de l'école à la maison et inversement! Et, croyez-le ou non, voir son sourire et sa joie à cette idée... et bien... cela m'a donné du baume au coeur!

Les sujets à éviter avant, pendant et après l'annonce

A nouveau, je ne prétend pas être spécialiste, et je tiens simplement à partager mon expérience et ma manière de faire. Dès le début de cette situation (l'annonce du chômage), je me suis fait une liste de choses à ne pas dire ou de sujets à éviter devant ma fille. L'idée est ici avant tout d'éviter de l'inquiéter. Je n'ai pas souhaiter tout lui cacher non plus: à 4 ans et demi, un enfant est capable de comprendre des choses pour peu que l'on se mettre à sa hauteur et que l'on s'exprime avec un langage adapté. Bref, pour moi, les sujets à éviter ont été définis comme tels:

  • L'argent: car oui, être au chômage entraîne une baisse significative de revenu. Mais, de mon point de vue, ce problème ne doit pas devenir celui des enfants.
  • Les raisons du chômage: inutile de rentrer dans les détails d'éventuels conflits avec un employeur, de difficultés financières d'une entreprise, etc.

Et c'est tout! Pour le reste, je répond aux questions de ma fille au fur et à mesure, essayant toujours d'adapter mon langage et mes explications pour qu'elle puisse comprendre...

Quelles ont été les questions de ma fille suite à cette annonce?

Finalement, il n'y a pas eu tant de questions:

  • La première question a été "pourquoi tu arrêtes ton travail". Je me suis contenté de dire que c'était difficile, et que ce travail me rendrait triste.
  • La seconde question a été "qu'est-ce que tu vas faire comme travail". Ici, je lui ai indiqué que j'allais travailler à la maison. J'avoue avoir hésité mais... après tout, c'est une réponse valable sachant que j'ai prévu d'effectuer diverses formations à distances et que chercher un travail, en soi, c'est déjà un travail!

Bref, annoncer le chômage à ses enfants n'est jamais un moment facile. Que vous prépariez ou non cette annonce, le plus important reste de rassurer votre enfant, de lui dire que vous l'aimez, et que vous serez toujours là pour lui!

Derniers commentaires

A propos de moi

A propos du blog papa chômeur

Jeune papa de 38 ans, passionné par les technologies de l'internet, et désireux de partager son expérience sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *